Vue du futur tram de Reims, actuellement en construction, sur le cours Langlet.

Le tram, pour repenser l’espace public

le 22 avril 2010

Le retour du tram est bien plus qu’un projet de mobilité : de par les importants travaux qu’il nécessite en voirie, de par le rééquilibrage de modes de transport qu’il induit (principalement vis-à-vis des automobilistes, mais aussi des piétons et des cyclistes), de par les infrastructures dont il a besoin (stations, centres de dépôt et de maintenance, parkings-relais), il est l’occasion de repenser l’espace public dans sa globalité.

JPEG - 223.2 ko
Vue de l’un des aménagements du tram de Bordeaux, réalisés après concours d’architecture, paysage et design.
Architectes : Brochet, Lajus, Puyeo (BLP)
Paysagistes : Signes
Designer : Elizabeth de Portzamparc
Source photo : www.signes-paysages.fr

Il est significatif que le succès du tram « à la française » tient tout autant dans un projet de mobilité que dans celui d’un profond réaménagement des espaces qu’il traverse et d’une attention portée à l’architecture, au paysage et au design. Les abords immédiats du tracé du tram sont évidemment concernés (rues, places, boulevards, quais, ponts, etc.), mais la dynamique peut s’étendre à la reconfiguration de quartiers entiers. Nombreux sont les élus français qui brandissent le retour du tram comme l’opportunité à saisir pour améliorer considérablement la qualité du cadre de vie de leurs concitoyens.

C’est que symboliquement, le tram représente une reconquête historique d’un espace qui a été littéralement mangé par les voitures dans la seconde moitié du XXe siècle. En accordant la priorité presque exclusive à la circulation automobile, celui-ci a été considérablement détérioré, refoulant loin de lui piétons et habitants qui s’en étaient appropriés l’usage jusque là. Nul besoin de rappeler que Liège a largement souffert de cette politique du « tout à la voiture », subissant des campagnes de travaux publics titanesques (autoroutes urbaines, tunnels, ponts, parkings, etc.) pour faire passer l’automobile partout là où c’était possible.

JPEG - 196.6 ko
Vue de l’un des aménagements du tram de Bordeaux, réalisés après concours d’architecture, paysage et design.
Architectes : Brochet, Lajus, Puyeo (BLP)
Paysagistes : Signes
Designer : Elizabeth de Portzamparc
Source photo : www.signes-paysages.fr

En dehors des grands travaux de rénovation urbaine entamés par Ville de Liège depuis les années ’90, surtout dans l’hypercentre, nous sommes aujourd’hui les héritiers de ces espaces publics déstructurés, le plus souvent laissés pour compte. Ils sont situés aussi bien dans le centre de l’agglomération que dans sa périphérie, et nombreux sont ceux qui sont concernés par le futur tracé tram/bus à haut niveau de service (BHNS) : abords du stade du Standard à Sclessin, Place Coronmeuse et Basse-Campagne à Herstal, percée autoroutière Cadran-Hocheporte-Fontainebleau-Burenville, place Général Leman, N3 vers Fléron, quais, etc.

L’aménagement du réseau tram/BHNS représente donc une opportunité historique pour rééquilibrer au sol le partage entre la voiture, les piétons, cyclistes et ces nouveaux transports en commun, et pour requalifier ces espaces au profit de tous, en ayant recours à des processus promotionnant une architecture, un paysage et un design de qualité — gage d’un investissement durable. Encore faut-il que les pouvoirs publics s’y prennent de la manière la plus adéquate pour y parvenir. Et de ce côté, les exemples étrangers, particulièrement en France, peuvent être le moteur de la vision d’aménagement à mettre en œuvre demain à Liège.

Dernière modification de cette page : mardi 27 avril 2010.

Les commentaires des internautes

3 messages

Le tram, pour repens
posté le 6 octobre 2010 à 9h02

En effet ; les rues hors Chateau et en Feronstree seraient probablement de bonnes candidates pour un tunnel routier qui permettrait d’extraire un nombre appréciable de voitures vers des axes potentiellement plus rapides. Mais c’est de nouveau des travaux très coûteux et très longs, un chancre dans la ville pour des années, etc.

Pourquoi ne pas d’abord "fermer le ring", en assurant rive droite de la Meuse/dérivation une liaison correcte entre la E25 nord et sud ? Cà, çà diminuerait énormément le trafic de transit. Le problème, c’est que çà nuirait aux revenus politiques liés au tunnel de Cointe.


Le tram, ce casse-tê
posté le 4 mai 2010 à 11h58 par Thomas

Faire passer un tram dans une rue demande beaucoup de place... à Liège, principalement dans le centre évidemment, mais aussi ailleurs en raison du caractère enclavé de la ville entre ses collines (je tiens compte ici du potentiel développement de plusieurs lignes), c’est le tram qui va imposer ses paramètres à l’urbanisme, et à toute la mobilité !
En effet, certains axes indispensables et très passants sont très étroits à Liège. Par exemple, la rue Féronstrée. Si on condamne la voiture dans ces rues (ce qui est indispensable), le trafic devra partir ailleurs. Les voitures passant rue Féronstrée vont se retrouver sur les quais, hypotéquant mes espoirs de reconversion de ceux ci en rive agréable. Si on met le tram sur les quais, le problème inverse se pose !
Le même problème existe par exemple rue hors chateau et du palais, qui mériteraient à tout le moins un semi-piétonnier. Comment se passer de ces axes ?
La définition du tracé du tram risque d’être un sacré casse-tête, et il faudra un urbaniste de très grand talent pour relever le défi... autrement dit, il faut s’en soucier tout de suite, et ne pas hésiter à prendre des mesures "radicales". Et si on enfouissait le trafic de transit sous les quais sur Meuse ? ça réglerait déjà une bonne partie du problème !


Le tram, pour repens
posté le 27 avril 2010 à 14h21 par jeffgau

Ce que j’ai du mal à assimiler : en regardant chez nos voisins ,nous réalisons que ces derniers profite de 5 ans pour créer une ligne de tram avec études comprises.
Ici à Liège,il faudra plus de 8 ans pour voir rouler le premier Tram...
Les partis politiques ne se ficheraient-ils pas de notre tête,en nous faisant rêver ?


tramliege.be

Le présent site web tramliege.be a pour but d’aider les habitants de l’agglomération liégeoise et les usagers de ses transports en communs à s’informer sur les enjeux de la construction d’un tram à Liège. Il cherche à favoriser l’implication du plus grand nombre dans le débat public.

Ce site est une initiative conjointe d’une vingtaine d’associations liégeoises. Il n’est pas un processus officiel mandaté par le Gouvernement wallon.

Pour garder le contact :


Lire aussi...

  • Et si le tram passait par le quartier St Léonard...

    le 24 mai 2012

    L’asbl urbAgora vient de rendre publique une étude qui démontre — à travers trois scénarios — la possibilité de faire passer le tram par l’intérieur du quartier Saint-Léonard plutôt que par les quais St (...)
  • Trop peu de logements desservis

    le 4 novembre 2011

    L’asbl urbAgora a rendu publique ce 4 novembre une estimation du nombre de logements desservis par le projet du gouvernement et pas une version plus urbaine du tracé. Les chiffres sont éloquents : (...)
  • Le point de vue de l’ACTP sur le tram

    le 14 décembre 2010

    L’Association des clients des transports publics (ACTP), qui participe à la plate-forme tramliege.be, nous fait part ici de son point de vue sur le projet de tram liégeois. Depuis quelques (...)
  • Le tram, ce « vieux machin » devenu symbole de modernité

    par Noé Lecocq le 27 octobre 2010

    A l’heure où le retour du tram à Liège a été confirmé et où les modalités de ce retour sont débattues, il est intéressant de revenir sur l’histoire de ce mode de transport, un temps passé dans l’oubli, et (...)
  • La mobilité vers le Sart-Tilman, casse-tête chinois

    par Thomas Lesuisse le 24 octobre 2010

    Malgré de nombreuses améliorations, accéder à l’université en transports en commun reste un parcours du combattant. Huit heures. Il fait froid, la machine à café est encore loin et vous avez cours (...)
  • Ce qu’ils en disent...

    le 19 octobre 2010

    « Quand on doit définir des politiques, il s’agit de voir, à un moment déterminé, quel est le sens que l’on doit donner à son action. Je pense, dans ce domaine, qu’il est extrêmement important d’avoir (...)
  • Petite chronologie du dossier du tram à Liège

    le 26 avril 2010

    Pour mémoire, un rappel chronologique des principales étapes du dossier. Bien sûr, l’histoire du projet ne se limite pas à la sphère institutionnelle et l’on pourra compléter cette chronologie d’une (...)

À propos de ce site

Le présent site web tramliege.be a pour but d’aider les habitants de l’agglomération liégeoise et les usagers de ses transports en communs à s’informer sur les enjeux de la construction d’un tram à Liège. Il cherche à favoriser l’implication du plus grand nombre dans le débat public.

Ce site est une initiative conjointe d’une vingtaine d’associations liégeoises. Il n’est pas un processus officiel mandaté par le Gouvernement wallon.

Chambre d'hôtes à Liège