Le «TEOR», de Rouen. On observe les lignes pointillées servant au guidage optique des véhicules ainsi que la présence de quais surélevés permettant l'embarquement de plein pied dans les véhicules.

Le « BHNS », qu’est-ce que c’est ?

le 20 avril 2010

[Cette page est en construction, merci de votre compréhension]

En résumé

Atouts du BHNS
— Prix (entre le tiers et la moitié du prix du tram)
— Adaptation à la pente (meilleure adhérence des pneumatiques)
— Qualité de service proche du tram (accès de plein-pied, régularité, fréquence, amplitude horaire,...)

Faiblesses du BHNS
— Capacité (plus proche du bus que du tram)
— Dépendance maintenue aux énergies fossiles
— Risque de voir le projet raboté en cours de route
— Potentiel d’image plus faible

Conclusions

JPEG - 217.5 ko
Busway de Nantes
Le busway de Nantes (moins de 600.000 habitants dans l’agglomération) complète un réseau de quatre lignes de tram. Source

Il convient d’avoir une approche nuancée de la question : le BHNS peut être utile dans l’agglomération liégeoise. Son rapport qualité/coût plaide en effet en sa faveur, particulièrement dans le contexte budgétaire actuel. La meilleure adaptation du pneumatique — par rapport au rail — aux fortes déclivités est également un atout à ne pas négliger pour desservir une agglomération aussi vallonnée que l’est Liège.

On peut cependant se demande dans quelle mesure il ne serait pas préférable, sur ces axes de second niveau, de privilégier une motorisation électrique (c’est-à-dire le trolley), qui présente le gros avantage de l’indépendance aux énergies fossiles (qui se feront rares d’ici une dizaine d’années) et dont la motorisation est mieux adaptée à la pente que la motorisation thermique.

Mais surtout, le BHNS — dont la capacité reste celle d’un bus — ne saurait remplacer le tram sur les axes les plus fréquentés, ou appelés à connaître de fortes hausses de fréquentation importante. Selon les hypothèses prospectives que l’on formule concernant l’évolution de la conjoncture énergétique, il apparaît donc, sur une série d’axes, comme une solution de moyen, voire de court terme.

L’hypothèse d’une transformation d’un axe BHNS en tram, envisagée par le gouvernement, soulève de surcroît de lourdes questions qui rendent cette possibilité difficilement envisageable. Il ne semble donc pas opportun de rebaptiser « pré-tram » un BHNS.

Ressources documentaires

— Tramway et Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) en France : domaines de pertinence en zone urbaine, article du CERTU, novembre 2009 (pdf).

Dernière modification de cette page : vendredi 7 mai 2010.

Les commentaires des internautes

2 messages

Le « BHNS », qu’est-c
posté le 22 juin 2010 à 18h14

Au risque de passer pour le pisse-vinaigre de service, un BHNS reste un bus et donc un véhicule beaucoup moins capacitaire qu’un tram.

Un BHNS sur la 48 n’offrira pas plus de capacité qu’un bus articulé sur cette même ligne... Cela aura juste coûté plus cher pour transporter le même nombre de passagers.

C’est finalement un Bus à Haut Niveau de Supercherie


Le « BHNS », qu’est-c
posté le 17 mai 2010 à 16h46 par Eddy RAYMOND

Contre le tram et d’accord à 100% pour le trolleybus.
Je m’explique :
- est ce qu’il est judicieux de joncher le sol avec des rails à une époque où l’on souhaiterait qu’un maximum de personnes enfourchent leur vélo ?
- en cas d’accident par exemple, un trolleybus peut se déporter pour éviter un obstacle et n’est donc pas immobilisé.
- au niveau qualité de la vie, un trolleybus est beaucoup plus silencieux ce qui de nos jour n’est pas à négliger.


tramliege.be

Le présent site web tramliege.be a pour but d’aider les habitants de l’agglomération liégeoise et les usagers de ses transports en communs à s’informer sur les enjeux de la construction d’un tram à Liège. Il cherche à favoriser l’implication du plus grand nombre dans le débat public.

Ce site est une initiative conjointe d’une vingtaine d’associations liégeoises. Il n’est pas un processus officiel mandaté par le Gouvernement wallon.

Pour garder le contact :


Lire aussi...

  • Et si le tram passait par le quartier St Léonard...

    le 24 mai 2012

    L’asbl urbAgora vient de rendre publique une étude qui démontre — à travers trois scénarios — la possibilité de faire passer le tram par l’intérieur du quartier Saint-Léonard plutôt que par les quais St (...)
  • Trop peu de logements desservis

    le 4 novembre 2011

    L’asbl urbAgora a rendu publique ce 4 novembre une estimation du nombre de logements desservis par le projet du gouvernement et pas une version plus urbaine du tracé. Les chiffres sont éloquents : (...)
  • Le point de vue de l’ACTP sur le tram

    le 14 décembre 2010

    L’Association des clients des transports publics (ACTP), qui participe à la plate-forme tramliege.be, nous fait part ici de son point de vue sur le projet de tram liégeois. Depuis quelques (...)
  • Le tram, ce « vieux machin » devenu symbole de modernité

    par Noé Lecocq le 27 octobre 2010

    A l’heure où le retour du tram à Liège a été confirmé et où les modalités de ce retour sont débattues, il est intéressant de revenir sur l’histoire de ce mode de transport, un temps passé dans l’oubli, et (...)
  • La mobilité vers le Sart-Tilman, casse-tête chinois

    par Thomas Lesuisse le 24 octobre 2010

    Malgré de nombreuses améliorations, accéder à l’université en transports en commun reste un parcours du combattant. Huit heures. Il fait froid, la machine à café est encore loin et vous avez cours (...)
  • Ce qu’ils en disent...

    le 19 octobre 2010

    « Quand on doit définir des politiques, il s’agit de voir, à un moment déterminé, quel est le sens que l’on doit donner à son action. Je pense, dans ce domaine, qu’il est extrêmement important d’avoir (...)
  • Petite chronologie du dossier du tram à Liège

    le 26 avril 2010

    Pour mémoire, un rappel chronologique des principales étapes du dossier. Bien sûr, l’histoire du projet ne se limite pas à la sphère institutionnelle et l’on pourra compléter cette chronologie d’une (...)

À propos de ce site

Le présent site web tramliege.be a pour but d’aider les habitants de l’agglomération liégeoise et les usagers de ses transports en communs à s’informer sur les enjeux de la construction d’un tram à Liège. Il cherche à favoriser l’implication du plus grand nombre dans le débat public.

Ce site est une initiative conjointe d’une vingtaine d’associations liégeoises. Il n’est pas un processus officiel mandaté par le Gouvernement wallon.

Chambre d'hôtes à Liège