Position du GTF

le 13 octobre 2011

Le Groupement belge pour la promotion et l’exploitation touristique du transport ferroviaire asbl fait part, dans le dernier numéro de sa lettre d’information de ses commentaires sur le projet de tram liégeois. Nous les reprenons ici.

Ce tracé – pratiquement retenu – amène quelques commentaires rapides :

— L’objectif principal « la vraie mobilité des gens » parait être supplanté par des objectifs périphériques ponctuels : une expo éphémère et la peur d’affronter l’opinion pendant les travaux ; on oublie que ceux-ci sont l’occasion de renouveler les réseaux d’eau, d’égout, de gaz, … (qui en ont bien besoin, vu leur âge) et de rendre la cadre de vie plus agréable !
— Le syndrome de la création du métro léger de Charleroi, il y a trente ans – est présent : une date pour une vitrine et un tracé dans des zones sans habitat ;

— Le tracé « collé » au fleuve (et au chemin de fer) coupe de facto la ‘zone de chalandise’ du moyen de transport de moitié (à distance égale)

— Au nord, Herstal privilégie la desserte d’un boulevard au détriment de quartiers et d’une gare de correspondance

— À Liège : le quartier St-Léonard n’est pas desservi ; la zone Féronstrée (cœur historique) ne sera parcouru que le dimanche dans les 2 sens ; la rue des Guillemins (centrale) est oubliée et pas de station « Dartois » ; les rues de Sclessin et de Kinkempois sont abandonnées au profit d’un tracé collé ici au chemin de fer : pas de station « Ste-Marie » à proximité du centre scolaire des Rivagois ! Les exemples de Croydon et d’Angers ne sont guère pris en compte. Seule la partie centrale (Avroy – St-Lambert) a été améliorée par deux stations supplémentaires

— En amont, alors que partout, les stades de football sont l’occasion d’une desserte par transports en commun performants, Liège a choisi d’arrêter la circulation des tramways les jours de match, au même titre qu’elle ferme le pont d’Ougrée (les retours en automobile après la 3e mi-temps ont encore de beaux jours devant eux : sécurité routière, où es-tu ?)
— La revendication du mayeur de Seraing pour la construction dès l’origine, de deux « dépôts » ( ?) (sans considérer le centre de maintenance) est totalement surprenante.

Une vision pour les trente prochaines années ou un réflexe de crainte, la vraie mobilité par les transport en commun performants ou la seule marche à pied chère à certains !

Dernière modification de cette page : vendredi 11 novembre 2011.

Les commentaires des internautes

1 message

Position du GTF
posté le 25 janvier 2012 à 11h27 par William BOGAERTS

Bonjour,
Au risque de me répéter, espérons que le matériel roulant ne sera pas une copie conforme de celui de Bruxelles, mais bien du matériel équipé de VRAIS bogies, plus confortable et permettant une vitesse commerciale plus élevée. Les différents constructeurs proposent plusieurs types et modèles de véhicules répondant à cette exigence.
Bien à vous, William Bogaerts.


tramliege.be

Le présent site web tramliege.be a pour but d’aider les habitants de l’agglomération liégeoise et les usagers de ses transports en communs à s’informer sur les enjeux de la construction d’un tram à Liège. Il cherche à favoriser l’implication du plus grand nombre dans le débat public.

Ce site est une initiative conjointe d’une vingtaine d’associations liégeoises. Il n’est pas un processus officiel mandaté par le Gouvernement wallon.

Pour garder le contact :


Lire aussi...

À propos de ce site

Le présent site web tramliege.be a pour but d’aider les habitants de l’agglomération liégeoise et les usagers de ses transports en communs à s’informer sur les enjeux de la construction d’un tram à Liège. Il cherche à favoriser l’implication du plus grand nombre dans le débat public.

Ce site est une initiative conjointe d’une vingtaine d’associations liégeoises. Il n’est pas un processus officiel mandaté par le Gouvernement wallon.

Chambre d'hôtes à Liège