Interpellation du ministre de la mobilité sur les liens entre le projet de tram et la SNCB

le 22 avril 2010

Ce 20 avril 2010, le ministre wallon de la mobilité, Philippe Henry (Ecolo) a répondu à une interpellation du député wallon Pierre-Yves Jeholet (MR) concernant les liens entre le projet de tram et la SNCB. Voici le texte de sa réponse.

Monsieur le député, je vous remercie pour votre question.

Lors de La dernière réunion du comité de Concertation Région wallonne - groupe SNCB qui s’est déroulée le 11 février dernier, la SNCB a signalé que, conformément à l’article 10 de son contrat de gestion, elle poursuivait une étude sur l’éventuel développement d’un réseau suburbain autour des principales agglomérations du pays. En Wallonie, les deux agglomérations concernées sont celle de Charleroi et de Liège.

Selon les informations qui me reviennent du groupe SNCB, ce futur plan devrait être présenté fin juin 2010 à la Ministre fédérale des entreprises publiques et au Secrétaire d’Etat à la Mobilité.

Après approbation définitive de celui-ci, la SNCB entamera, en tant qu’acteur structurant de la mobilité, un dialogue à ce propos avec les autres sociétés de transport. Des synergies seront alors recherchées afin de développer un concept multimodal et de porte à porte tenant compte des besoins de la clientèle.

Concernant le projet de développement d’un réseau de tram dans l’agglomération liégeoise, la SNCB est d’ores et déjà consciente des nombreuses interactions avec son réseau en plusieurs points de correspondance train-tram (Jemeppe-sur-Meuse, Liège-Guillemins, Liège-Palais, Herstal,...).

Si cette étude est donc en cours, la Région n’y a pas accès à ce stade. Lorsque ses conclusions auront été approuvées par ma collègue fédérale, et qu’elle sera portée à la connaissance des interlocuteurs régionaux, je veillerai aux points suivants, et ce tant à Liège qu’à Charleroi :

— la définition de l’offre ferroviaire d’agglomération de base

— favoriser une intégration optimale du réseau urbain TEC (dont l’axe de tram est une des composantes) et du réseau d’agglomération SNCB

— la qualité des correspondances entre les deux réseaux.

La mise en place prochaine de la billetique unique pourrait également être une excellente opportunité d’une plus grande convergence en faveur de titres de transports multimodaux aux zones urbaines (TEC et train).

Je souhaite toutefois attirer votre attention sur la nuance à faire en termes d’intégration des modes. En effet, le type de déplacements concernés par les deux modes que sont l’offre TEC (futur tram et bus) et le rail, quoiqu’évidemment complémentaires, sont différents : une clientèle très majoritairement intéressée par des déplacements de type urbain pour le réseau TEC, alors que l’offre ferroviaire concerne surtout des déplacements à moyenne distance.

Dernière modification de cette page : mercredi 6 octobre 2010.

tramliege.be

Le présent site web tramliege.be a pour but d’aider les habitants de l’agglomération liégeoise et les usagers de ses transports en communs à s’informer sur les enjeux de la construction d’un tram à Liège. Il cherche à favoriser l’implication du plus grand nombre dans le débat public.

Ce site est une initiative conjointe d’une vingtaine d’associations liégeoises. Il n’est pas un processus officiel mandaté par le Gouvernement wallon.

Pour garder le contact :


Lire aussi...

À propos de ce site

Le présent site web tramliege.be a pour but d’aider les habitants de l’agglomération liégeoise et les usagers de ses transports en communs à s’informer sur les enjeux de la construction d’un tram à Liège. Il cherche à favoriser l’implication du plus grand nombre dans le débat public.

Ce site est une initiative conjointe d’une vingtaine d’associations liégeoises. Il n’est pas un processus officiel mandaté par le Gouvernement wallon.

Chambre d'hôtes à Liège