Inter-Environnement Wallonie écrit au ministre

par Christophe Schoune le 18 octobre 2011

Le secrétaire général de la Fédération Inter-Environnement Wallonie a écrit un courrier au ministre.

Quelle place pour la concertation démocratique et citoyenne autour du projet de tram à Liège ?

Monsieur le Ministre,

Le 23 octobre 2010, Inter-Environnement Wallonie a été convié par votre Cabinet, avec une série d’autres acteurs (dont plusieurs membres de la plate-forme Tramliege.be), a un « atelier urbain » sur le futur réseau de transport en commun structurant liégeois. Cet atelier a été présenté comme un moment d’information et de consultation. Un compte-rendu de tous les avis exprimés nous avait été promis, ainsi qu’un retour vers nous, pour tenir compte des remarques formulées.

Le 27 novembre 2010, lors du forum organisé par la plate-forme associative Tramliege.be vous réitériez une promesse déjà martelée à plusieurs reprises : élargir l’information et la consultation à tous les citoyens au moyen d’un site Internet qui devait être rendu public le mois suivant.
Force nous est de constater que, un an plus tard, nous sommes toujours dans l’attente que ces promesses soient honorées.

À l’heure où nous lisons dans la presse que le tracé du tram — objet de nombreux questionnements fondamentaux et interpellations, notamment lors de l’atelier urbain — est validé de manière pratiquement définitive par le Gouvernement, nous tenons à ré-insister sur l’importance d’avoir un débat public ouvert et transparent sur un enjeu de cette taille.

Nous sommes conscients que cette exigence de démocratie participative et citoyenne n’est pas ancrée dans la culture de tous les décideurs et acteurs impliqués dans le dossier du tram. Il n’en reste pas moins qu’elle est reprise au cœur de la Déclaration de Politique Régionale et doit, sans aucun doute, faire partie de vos priorités.

On lit ainsi dans la DPR :

« Le niveau local constitue par définition un échelon idéal pour mettre concrètement en œuvre des mécanismes de bonne gouvernance et de participation. »

« En détectant des besoins nouveaux, en servant de relais entre le citoyen et les pouvoirs publics et en misant sur la responsabilité citoyenne, les associations, en plus d’assurer un rôle essentiel dans le fonctionnement de la démocratie, rendent des services fondamentaux aux personnes et renforcent la cohésion sociale et le développement de la solidarité. Elles exercent des missions d’intérêt collectif complémentaires aux pouvoirs publics, ce qui renforce une forte implication associative dans les processus de prise de décision. »

Et en particulier sur le dossier du tram de Liège :

« le Gouvernement veillera à mettre en œuvre, (...) à Liège, le développement progressif d’un réseau de tram — selon un tracé à concerter »

Nous osons donc espérer qu’une place officielle sera finalement accordée à la concertation citoyenne, et ce, avant que le projet soit complètement figé.
Veuillez croire, Monsieur le Ministre, à l’expression de notre haute considération.

Christophe Schoune
secrétaire général

Télécharger ce courrier au format PDF :

PDF - 232.3 ko

Dernière modification de cette page : vendredi 11 novembre 2011.

tramliege.be

Le présent site web tramliege.be a pour but d’aider les habitants de l’agglomération liégeoise et les usagers de ses transports en communs à s’informer sur les enjeux de la construction d’un tram à Liège. Il cherche à favoriser l’implication du plus grand nombre dans le débat public.

Ce site est une initiative conjointe d’une vingtaine d’associations liégeoises. Il n’est pas un processus officiel mandaté par le Gouvernement wallon.

Pour garder le contact :


Lire aussi...

À propos de ce site

Le présent site web tramliege.be a pour but d’aider les habitants de l’agglomération liégeoise et les usagers de ses transports en communs à s’informer sur les enjeux de la construction d’un tram à Liège. Il cherche à favoriser l’implication du plus grand nombre dans le débat public.

Ce site est une initiative conjointe d’une vingtaine d’associations liégeoises. Il n’est pas un processus officiel mandaté par le Gouvernement wallon.

Chambre d'hôtes à Liège